Mardi 6 mai 2003, Monsieur le Bâtonnier André Ferran a déposé auprès du juge d'instruction de Nouméa une nouvelle demande de mise en liberté provisoire.
En effet, Laurent s'était blessé à l'épaule droite avant les événements et il était en rééducation. Malheureusement, en prison les soins nécessaires ont été mal prodigués. Aussi, les experts ont estimé qu'il fallait impérativement réopérer rapidement cette épaule afin d'éviter que ne s'installent une amyotrophie et des lésions articulaires irréversibles.
Cette demande de liberté provisoire est donc nécessaire afin que Laurent puisse être opéré à Montpellier par une équipe médicale spécialisée qui pourra également assurer le suivi et la rééducation.
Nous attendons la réponse ...